aymeric.jpeg

Aymeric Enguehard - L'homme qui murmurait à l'oreille des DNVBs

Directeur Business & Opérations chez V-Factory

S'il y a bien quelqu’un à qui on aimerait piquer son carnet d’adresses, c’est Aymeric Enguehard. On compte sur les doigts d'une main les start-ups e-commerce en France qui n’ont pas encore eu à faire à lui, quelle que soit leur étape de développement.

Plus jeune, il rêvait d’être chauffeur routier à l’international. Pourtant, ses premières expériences professionnelles étaient bien loin de cet univers : grande distribution, logistique publi-promotionnelle… Ce n’est qu’en intégrant Alpha Direct Services en 2009, à quarante ans, qu’il a commencé à faire ses armes en supply chain e-commerce.

A cette époque, le mastodonte logistique, aujourd’hui sous le pavillon du groupe Hopps, a réussi à s'imposer sur le marché de la e-subscription - les fameuses Box par abonnement - grâce à sa riche expertise en marketing direct et dans la VPC. Il s’agissait, somme toute, comme pour les abonnements de magazines, de gérer un pic d’étiquetage et d’expédition de commandes à un moment donné du mois, tous les mois...

Certes, mais pas uniquement. Aymeric l'a senti tout de suite : ces nouveaux clients étaient différents. Ce qui lui a plu ? Le foisonnement intense et la créativité sans limites,” l’accessibilité des fondateurs, leur conviction que rien n’était impossible et leur envie de tout twister. D’une logistique lourde de cartons et palettes, il est passé à une logistique fine, de conditionnement de détail et de personnalisation unitaire des colis.

Alors, au-delà d’une simple relation commerciale, il a tissé avec eux des liens forts. Il les a accompagnés, les a formés, leur a trouvé des solutions et certains lui ont offert sa plus belle récompense : le suivre au gré de ses évolutions professionnelles, que ce soit dans le transport international chez B2C Europe ou bien dans sa nouvelle aventure entrepreneuriale, V-factory, une agence de e-logistique qui a pour ambition d’accompagner les DNVBs sur toutes leurs problématiques supply chain.

Chez V-factory, l’avenir lui semble regorger de projets et de défis e-commerce à résoudre : “tout est à faire, à écrire, à inventer ; ce n’est pas un modèle figé.” Pourtant, une chose l’obsède, dont il ne trouve pas la solution : la meilleure prise en compte des conditions de vie et de travail en entrepôt.

Ces problématiques sont souvent ignorées de tous, surtout lorsqu’il s’agit de négocier les prix de préparation de commande : une heure de travail en entrepôt est rémunérée en moyenne 35€ HT, ce qui équivaut à 60 centimes par minute. Une préparation de commande évaluée à 1.20€ implique donc qu’en deux minutes le préparateur a pické les produits en stock et les a apportés sur sa table de préparation, a monté un carton d'expédition, emballé et étiqueté le tout… Ce qui est difficilement réductible. Peut-être que les DNVBs, souvent précurseuses sur les sujets RSE, s’empareront avec lui du sujet ? 


Aymeric, c’est aussi un bon vivant. Vous ne le trouverez jamais aussi en forme qu’autour d’une côte de bœuf et d’un bon verre de vin rouge. L'œil avisé, l’opinion tranchée, il parle vite et beaucoup. Parfois, les paroles sortent avant que l’idée ne soit tout à fait construite, mais toujours l’intention y est - bref, il est entier. Alors, quand il donne, il ne compte pas et les DNVBs l’ont bien compris. Nombreux sont les fondateurs qui ne jurent que par lui, l’appellent pour avoir son avis sur un tarif de picking, un argument pour négocier un contrat transport ou encore un contact pour débloquer un dédouanement. 


“J’aime nouer ces relations, qui ne seront jamais amicales, mais toujours plus qu’une simple relation commerciale,” résume-t-il. Alors si vous avez une question, vous savez qui appeler !

 

5 fun facts

Son film préféré : "Le discours d'un roi" de Peter Conradi
Une citation qu'il se répète souvent : Il faut remettre le clocher au milieu de village !
Un endroit pour s’inspirer : Sheep Meadow à Central Park
Un endroit pour déconnecter : Marrakech
Un podcast à écouter : The E-commerce Society

 

Vous connaissez quelqu'un qui mériterait qu'on lui tire le portrait ?

Ecrivez-nous pour nous le présenter !