1516606784749.jpeg

Arnaud Page - Le diable est dans les détails

Directeur Business & Opérations chez V-Factory

           Chez Arnaud, c’est une histoire de lien. D’un passage dans les assurances à quelques années dans l’immobilier, pour enfin s’ancrer presque par hasard dans la logistique e-commerce, c’est toujours la proximité avec ses clients et sa capacité à proposer les bonnes solutions au juste prix qui l’ont animé.


           Oui, il a été assureur, mais c’était dans une petite commune où son quotidien était fait de rendez-vous avec ses voisins et ses commerçants. Son défi, c’était de trouver les meilleures offres pour qu’ils soient bien protégés. Oui, il a été agent immobilier, mais c’était parce qu'il aimait avant tout être l’artisan discret d’instants clés dans la vie des gens : un étudiant fraîchement diplômé qui achète son studio, un couple qui veut s’installer dans un premier appartement commun, une famille qui pousse les murs pour préparer l’arrivée du prochain enfant ? “J’aimais être présent au moment charnière d’une vie où on est sur le point de faire un investissement immobilier.” Là aussi, il s’agissait de comprendre la demande, le périmètre, le budget, les limites, et d’essayer de leur trouver le bien parfait.  


          On aurait pu imaginer Arnaud élu local, ou bien encore instituteur. À chaque fois qu’il a quitté un poste ou un métier, c’est parce que des valeurs fondamentales changeaient. Il fallait faire du chiffre, vendre pour vendre, passer moins de temps avec les gens. 


            Dans la e-logistique, où il exerce depuis plus de dix ans maintenant, c’est la même chose : il aime sa proximité avec les fondateurs ou décideurs des DNVBs, et le lien d’accompagnement qu’il tisse avec eux au fil du temps. Ces entrepreneurs regorgent d’idées nouvelles mais ont souvent peu de formation aux enjeux logistiques. Il aime pouvoir leur trouver les meilleures solutions dans un monde au lexique abscons, aux processus complexes hérités de la grande industrie et aux logiques d’économies d’échelles disproportionnées. 


             Réservé et philosophe, il réfléchit toujours avant de dire oui, pèse ses mots et fera toujours en sorte de ne pas s’engager trop rapidement en terrain inconnu, pour ne pas prendre le risque de décevoir. Mais derrière, dans l’ombre, il avance, challenge, peaufine et retravaille, jusqu’à ce qu’il y arrive. Un jour, sans prévenir, il vous appelle parce qu’il a trouvé la réponse à ce casse-tête que vous aviez laissé tomber à force de ne pas trouver de solution. 

            Comme pour améliorer l’empreinte carbone de ses clients par exemple, un sujet qui le préoccupe mais sur lequel il travaille discrètement en attendant d’avoir trouvé les clefs de l’optimisation. Et oui, à côté des grandes avancées en cours comme la compensation carbone des livraisons B2C ou bien le développement de solutions greens pour parcourir les derniers kilomètres, il existe une myriade de transports qui passent souvent entre les mailles des bilans carbones, car trop anecdotiques, trop difficiles à quantifier, et qui sont pourtant souvent des aberrations logistiques et écologiques.

            Je voudrais réussir à ce que tous les acteurs de la chaîne e-logistique soient plus attentifs aux petits détails qui permettraient d’avoir un impact moindre”, résume Arnaud. Ce matin encore : un client a demandé un camion dédié pour faire remonter vingt cartons de produits du sud de la France jusqu’à Paris pour une action de communication pressée. Vingt cartons, c’est une palette. Un camion, c’est une capacité de huit palettes. On va donc faire venir un véhicule en urgence, occuper un peu plus de 10% de l’espace, payer le prix fort et ne pas se poser la question du sens de tout ça. On aurait pourtant pu expédier moins, expédier différemment, expédier plus tôt, expédier avec d’autres produits dont on aura besoin plus tard...


            Comment accélérer la prise de conscience ? Ça, on ne le saura probablement qu’une fois qu’Arnaud aura trouvé, mais une chose est sûre : il y travaille.

 

4 fun facts

Son livre préféré : "D'un monde à l'autre", N. Hulot & F. Lenoir
L’époque de l’histoire où il aurait aimé vivre : Aujourd'hui
Un endroit pour s’inspirer : Au bord de la mer
Un endroit pour déconnecter : Au bord de la mer

 

Vous connaissez quelqu'un qui mériterait qu'on lui tire le portrait ?

Ecrivez-nous pour nous le présenter !