• V-Factory Insights

L'hommage des e-commerçants - les infos de la semaine du 19/09/22

1/ Il y a du mouvement chez Mondial Relay ! 2 mois seulement après son rachat par le polonais InPost, l’acteur gère plus de 1 000 consignes à colis automatisées dans l’hexagone. Une nouvelle application mobile pour les clients et une offre J+1 sont annoncés d’ici les fêtes. La société va également réduire le délai d’entreposage des colis dans ses points relais à 8 jours (contre 14 actuellement) dès le 1er novembre prochain. 📫

2/ L’avenir du fret maritime sera à voile ou ne sera pas. C’est du moins ce dont semblent convaincus Bolloré Logistics, CMA-CGM ou encore Michelin qui soutiennent des initiatives à propulsion vélique. La promesse ? Diminuer de plus de 90% les émissions de gaz à effet de serre de ce mode de transport, qui est aujourd’hui responsable de près de 4 % des émissions mondiales. ⛵️

3/ La ville de demain, ce n'est pas la ville des rideaux baissés et des portes closes” a déclaré avec emphase le ministre de la Ville et du Logement, tout en tranchant sur l’avenir des dark stores : ce sont bien des entrepôts, et ils doivent par conséquent obtenir une autorisation de la mairie avant d’ouvrir leurs portes. A l’avenir, ils seront prévus dans les plans locaux d’urbanisme de toutes les villes. De son côté, Paris assure pouvoir mettre au service des quick commerçants des sites de logistique urbaine intra-muros adaptés à leurs besoins. Affaire à suivre… 🚲

4/ Face au risque mondial de récession économique, cette étude nous semble poser une bonne question : comment maîtriser ses coûts de livraison tout en continuant à développer ses ventes ? On y apprend, par exemple, qu’un produit issu du retail générerait 2,3 fois plus d'émissions qu'un produit e-commerce… 😱

5/ La France compte aujourd'hui 87 millions de mètres carrés d’entrepôts. Souvent critiqués pour leur impact écologique et dépeints comme la version contemporaine des usines de travail à la chaîne, ils sont pourtant bien nécessaires pour préparer et livrer toujours plus de commandes en ligne. Pour faire la part des choses, on ne peut que vous conseiller d’écouter ce débat de France Inter sur le sujet. 🏭

Bonus : les e-commerçants britanniques ont aussi tenu à rendre hommage à leur manière à la reine Elizabeth II : Asos n’a préparé ni livré aucun colis hier, jour de l’enterrement, tandis qu’Amazon UK a suspendu ses activités uniquement pendant la durée de la cérémonie. 💂‍♀️

3 vues0 commentaire