• V-Factory Insights

Haute-voltige sur l'autoroute - les infos de la semaine du 23/05/22

1/ La Poste poursuit ses efforts pour verdir son activité. Le groupe va investir 600 millions d’euros d’ici à 2030, avec l’ambition d’atteindre à cette date le « zéro émission nette » de gaz à effet de serre. Au programme : un gros travail sur la flotte de livraison, qu’il s’agisse d’optimiser les premier/dernier kilomètres ou bien d’accompagner la sortie du diesel des poids lourds. Ceux-ci représentent aujourd’hui respectivement 31% et 52% de ses émissions carbone. 🌱

2/ Toutes les entreprises françaises du quick commerce ont été absorbées par des acteurs étrangers : après l’alliance Gorillas x Frichti, c’est désormais l’acquisition de Cajoo par l’allemand Flink qui fait couler de l’encre. Grâce à ce rachat, Flink va opérer dans neuf villes françaises et comptera Carrefour parmi ses actionnaires. Après seulement 15 mois d’existence, la marque tricolore devrait ainsi disparaître d’ici l'été. Pendant ce temps, le britannique Jiffy a annoncé qu’il allait arrêter les livraisons pour pivoter vers un modèle 100% software. 🚀

3/ C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes : le courrier publicitaire semble avoir de nouveau le vent en poupe. Selon cette infographie, un tiers de ces courriers serait lu attentivement et un quart des lecteurs se rendrait ensuite sur le site web ou dans le magasin de la marque. Encore plus intéressant : le chiffre grimpe à 37% lorsqu’il s’agit de produits cosmétiques. 🍵

4/ Petite modification, grand impact : la marque danoise Samsøe Samsøe va ajouter un QR Code sur les étiquettes de tous ses vêtements. Ce “Resell tag” a pour but de faciliter la revente des habits par leurs propriétaires, et d’optimiser ce circuit de seconde vie. Brillant. 💡

5/ Après les champignons et les algues, voici les enveloppes à base de résidus de laine de mouton. Une belle alternative au papier bulle qui est déjà disponible à la livraison en France en quantités industrielles. 🐑



Bonus : Ils braquaient des camions, lancés à pleine vitesse sur l’autoroute. Seize membres du “gang des voltigeurs” ont été jugés et ont écopé de peines de prison allant de 18 mois à 6 ans ainsi que d’amendes allant de 5 000 à 25 000 euros. Le préjudice est quant à lui estimé à 1,5 million d’euros. 🥷

24 vues0 commentaire