top of page
  • Photo du rédacteurV-Factory Insights

La factrice des bonnes nouvelles - les infos de la quinzaine du 27/02/23

1/ Deux baromètres ont retenu notre attention cette semaine : celui des nouvelles tendances de consommation de Wavestone et celui du e-commerce européen de Foxintelligence. Le premier classe la slow delivery comme l’une des 8 tendances majeures pour 2023 : 78% des consommateurs seraient enfin prêts à être livrés moins vite, mais de façon plus respectueuse pour l’environnement. D’après le second, la France serait le leader de l’achat de seconde main puisque 41% des e-acheteurs y auraient eu recours entre 2021 et 2022. 2/ Le tour d’horizon de la livraison e-commerce 2023 de Sendcloud vient compléter ces informations : les options de livraison (coûts, délais, transporteurs…) restent la principale raison de l’abandon d’une commande. Deux consommateurs européens sur trois s’attendent à une augmentation des frais de livraison cette année en raison de l’inflation et 64% des e-shoppers français s’attendent à ce que les boutiques en ligne proposent un mode de livraison écologique. 3/ Oups… Vous avez religieusement appliqué la loi AGEC et ajouté les symboles Triman et Info-tri à vos packagings ? Vous auriez peut-être dû attendre. La Commission européenne vient de sanctionner la France en soulignant que cette consigne de tri n’est pas régie par des règles harmonisées au niveau communautaire et qu’à ce titre, “imposer des exigences nationales spécifiques en matière d'étiquetage risque de porter atteinte au principe de libre circulation des marchandises et peut avoir des effets contre-productifs sur l'environnement”. Affaire à suivre… 4/ Si l’utilisation des drones pour la livraison de colis aux particuliers ne semble pas décoller outre mesure, il pourrait en être autrement pour les livraisons B2B. L’entreprise Dronamics, qui développe un réseau aérien de transport de marchandises à l'aide de drones-cargos, vient de lever 37 millions d'euros. Son principal drone serait capable de transporter 350 kg sur 2 500 km, et il le ferait jusqu'à 80% plus rapidement, 50% moins cher et avec 60% d'émissions en moins que les autres types de fret. 5/ Tout le monde peut aider les victimes des tremblements de terre turcs à son échelle. Ainsi, Ikea a mis sa main logistique à la pâte en prêtant ses camions pour livrer 5000 abris pour réfugiés Better Shelter, réduisant ainsi le délai d’attente de quelques mois à quelques jours. Ces abris prêts à l'emploi sont emballés à plat et peuvent être construits en quelques heures. Bonus : On peut être artiste et factrice à la fois. Ainsi, la performeuse serbe Marina Abramović raconte dans son autobiographie son expérience cocasse à la poste d’Edimbourg




9 vues0 commentaire

コメント


Post: Blog2_Post
bottom of page