top of page
  • Photo du rédacteurV-Factory Insights

La meilleure histoire d'horreur - les infos de la semaine du 23/10/2023

1/ Tic tac… Dans un mois pile, Black Friday marquera le début de la peak period de consommation de 2023. Si l’inflation fait les gros titres depuis plusieurs mois, ce rapport américain estime que les dépenses augmenteront de 3,7% entre le 1er novembre et le 24 décembre prochains, par rapport à cette même période en 2022. Cette hausse sera plus concentrée sur l’e-commerce, puisqu’on s’attend à voir les achats en ligne croître de 6,7%. A vos prévisions !

2/ Les opérateurs logistiques commencent à offrir de plus en plus de flexibilité aux travailleurs en entrepôt, inspirés par les méthodes des acteurs de la livraison rapide. Dans un domaine connu pour ses horaires rigides et ses charges de travail épuisantes, donner du choix dans les horaires et dans les missions est un avantage pour recruter à l’approche des fêtes. La limite du modèle reste bien sûr la nécessité de formation spécifique dans le domaine de la préparation de colis…

3/ L’électrique a décidément du mal à s’imposer au pays des camions. Le suédois Volta Trucks a entamé une procédure de mise en faillite la semaine dernière, quelques mois après que l’américain Lordstown Motors et le chinois WM Motor ont déposé le bilan. La faillite d’un fournisseur de batteries, mais aussi l’incertitude économique ainsi que le scepticisme croissant des investisseurs sur les perspectives à long terme du marché seraient en cause.

4/ Discrètement mais sûrement, Geopost s’est récemment séparé de la plateforme pionnière Stuart. Spécialiste de la livraison urbaine à la demande dans les secteurs de l’alimentation et de l’épicerie, Stuart opère dans plus de 100 métropoles européennes, et affiche un chiffre d’affaires de plus de 400 millions d’euros. Mais l’heure est désormais à la rentabilité, et malgré les années la société n’a pas réussi à trouver un équilibre économique.

5/ Les équipes de Woola, start up qui conçoit des enveloppes à base de déchets de laine, ont analysé les emballages de toutes les commandes e-commerce qu’ils ont reçues. 42 colis, 38 enseignes, du carton, du plastique, de l’air et du potentiel de recyclabilité… Toutes leurs conclusions sont par ici.

Bonus : Bientôt Halloween… Et si la meilleure histoire d’horreur était logistique ?



4 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page