top of page
  • Photo du rédacteurV-Factory Insights

Les drones font l’inventaire - les infos de la quinzaine du 27/03/2023

1/ Comment évolue le comportement des e-consommateurs face à la crise ? C’est la question à laquelle essaye de répondre cette étude de Packlink et Shipstation. L’inquiétude face au contexte économique se traduit par une importance accrue attachée aux options de livraison : 32% des acheteurs attachent plus d’importance au coût de la livraison qu’à sa rapidité ou commodité (+5% vs l’année dernière), et seuls 24 % d’entre eux sont prêts à payer pour les retours de produits (-4 % vs 2022).

2/ Amazon vient d’annoncer la suppression de 9 000 postes d’ici fin avril, en supplément des 18 000 déjà annoncés en janvier dernier - soit 1,7% des 1,54 million d'employés de la marque. Si l’entreprise a augmenté ses effectifs de 93,5% entre la fin 2019 et le troisième trimestre 2022, pendant la pandémie de Covid-19, elle a par ailleurs enregistré une perte nette de 2,7 milliards de dollars en 2022, la première depuis 8 ans. “Nous avons choisi de rationaliser davantage nos coûts et nos effectifs” a écrit le CEO Andy Jassy à ses équipes…

3/ Clap de fin sur la rixe qui opposait la Mairie de Paris aux Quick Commerçants. Le Conseil d'Etat vient de condamner en appel les dark stores de Gorillas et Frichti, confirmant que leurs centres de stockage avaient bien fait l'objet d'un “changement d'activité non autorisé” de supermarché à entrepôt. Avec cette jurisprudence, La Mairie pourrait bien obtenir la fermeture de tous les entrepôts de ce type.

4/ A l’opposé des Dark Stores, on a vu naître récemment la Bright House. L’idée ? Un espace de logistique urbaine zéro émission en centre-ville, mais aussi un lieu de détente et restauration pour les livreurs, ainsi qu’un espace qui proposerait de nombreux services à destination des commerçants et des riverains : des espaces de colisage et de stockage déportés, des zones de pick-up colis, des conciergeries, des espaces sportifs/loisirs…. Imaginé par un groupe de restructuration immobilière, le projet a déjà levé 200 millions d'euros et promis trois ouvertures de lieux à Paris dès 2024.

5/ On projette toujours les drones comme la solution de livraison de demain, mais si on s’en servait aussi… …pour les inventaires ? C’est ce que fait IKEA, qui compte désormais une centaine de drones entièrement autonomes dans 16 de ses enseignes européennes. L’enseigne assure d’ailleurs que cette solution, en plus d’améliorer le bien-être de ses travailleurs, réduit ses coûts d’exploitation.

Bonus : Brisement de cœur chez V-factory - les maisons en conteneurs ne seraient finalement pas aussi écologiques que ça




2 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page