top of page
  • Photo du rédacteurV-Factory Insights

Livraison de soba centenaire - les infos de la quinzaine du 08/10/23

1/ L’encre a coulé sur le rachat in extremis de Frichti - ex groupe Getir - par son concurrent La Belle Vie pour 480.000 euros. Mais la vraie question reste : pour quoi faire ? La Belle Vie s’engage à reprendre la moitié des salariés pour lancer La Halle Frichti : une offre permettant de mutualiser une commande de déjeuner avec un panier de courses, sourcé parmi les 6 000 références disponibles (primeur, boulangerie, boucherie, marée, cave,…). Le B2B devient également une nouvelle corde à l’arc de la Belle Vie, qui souhaite reprendre la majorité des restaurants d’entreprise de Frichti et continuer à fournir les 1 600 entreprises partenaires. Côté livraison, bye bye les darkstores : les livraisons intégreront désormais le système de tournées de la maison mère.

2/ J-75 avant Noël. Alors qu’Amazon prévoit d’embaucher 250 000 intérimaires outre-atlantique, en investissant 1,3 milliard de dollars dans les salaires, d’autres acteurs semblent plus détendus. D’après cet article du Wall Street Journal, la plupart des acteurs de la logistique américaine ont prévu de maintenir leurs effectifs saisonniers stables à l’approche de la peak période 2023, dans un contexte d'incertitude quant à la demande. Ho ho ho ?

3/ Un petit pas pour l’écologie, mais un grand pas pour le monde de la logistique. CMA CGM et Maersk, les deux plus gros acteurs du fret maritime, s'associent pour activer la décarbonation et la transition énergétique de leur secteur. Financier et technologique, le partenariat se centrera sur le développement des carburants alternatifs (pour l'instant le GNL et le bio/e-méthanol). Le duo estime toutefois que, pour réussir à décarboner l'ensemble du secteur du transport, il est nécessaire de créer un cadre réglementaire international durable au sujet des gaz à effet de serre.

4/ A ce sujet : dès janvier 2024, les navires transportant des biens à destination et en provenance de l’Union européenne seront confrontés à de potentielles factures d’émissions. En effet, ce pan du transport mondial rejoindra à cette date le Système d’échange de quotas d’émission de l’UE. Une hausse des prix du fret maritime est sans aucun doute à prévoir.

5/ Argo AI, autrefois la start up fleuron du véhicule autonome, a été discrètement débranchée par ses actionnaires Ford et Volkswagen il y a un an. Qu’à cela ne tienne, ses fondateurs se concentrent désormais sur les camions ! Et ce via leur nouvelle entité, Stack AV, soutenue par le groupe japonais SoftBank. Les pénuries de chauffeurs, le retard de disponibilité par véhicule ou encore les problèmes de sécurité sont à l’ordre du jour. Wait and see…

Bonus : le quick commerce, c’est pas nouveau. Pour preuve, cette livraison de soba, ces nouilles de sarrasin nippones, dans les rues de Tokyo il y a presque 100 ans de ça.




3 vues0 commentaire

Commentaires


Post: Blog2_Post
bottom of page