top of page
  • Photo du rédacteurV-Factory Insights

Nom de code : Ratatouille - les infos de la quinzaine du 24/04/23

1/ Où en sont les consommateurs sur les options de livraison verte ? D’après une étude du cabinet Retail Economics, 87% des Français envisagent désormais le recours à des livraisons plus respectueuses de l’environnement. 56% se disent également favorables à la livraison “hors domicile”, qu’il s’agisse des consignes automatiques, de points relais ou du click & collect, afin de limiter la circulation des camions pour les livraisons individuelles. Ces résultats sont toutefois à nuancer, car l’impact carbone arrive en dernier dans la priorisation des critères de livraison, loin derrière le coût et la rapidité de celle-ci. 2/ La course à la livraison ultra-rapide semble s'essouffler pour de bon. Même Getir, la société gagnante de la consolidation du marché du Quick Commerce, qui a récemment acquis Gorillas et Frichti, est mise à mal par un modèle économique bancal : de nombreuses fermetures d’antennes ont eu lieu au Royaume-Uni et l’enseigne vient de demander son placement en redressement judiciaire en France. 3/ Les effets durables de la pandémie sur les modes de consommation ne sont pas toujours là où on les attend. Et pour preuve, un article récent démontre que le boom du e-commerce a eu un impact durable sur… le packaging des biens de consommation. Ainsi, 86% des marques interrogées par un sondage américain déclarent avoir modifié l’emballage des produits vendus en ligne, dont 39% pour les adapter à la préparation de commande automatisée. 4/ A l’heure où France Supply Chain publie un livre blanc sur la pénibilité du travail en entrepôt, d’autres s’interrogent sur le rôle que pourrait y jouer l’intelligence artificielle. Le but ? Confier les tâches causant des troubles musculo-squelettiques aux robots pour permettre aux travailleurs d’optimiser et étoffer leurs compétences, notamment en apprenant à former et contrôler les machines. 5/ “Ratatouille” : c’est le nom de code donné il y a 3 ans par les équipes marketing d’Amazon à un plan visant à redorer l’image de la société auprès des Français. Au programme : publicités télévisées, promotions de produits français et publication d’études mettant en lumière l’impact positif des entrepôts locaux de la société. Implanté depuis l’an 2000 dans l’Hexagone, Amazon y emploie 20 000 personnes. Son activité fait régulièrement l’objet de polémiques, à la fois sur le plan écologique, social et bien sûr fiscal.




22 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page