• V-Factory Insights

Portraits de livreurs - les infos de la semaine du 04/10/2021

1/ “Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une première bonne impression,” l’adage est aussi vrai pour les personnes que pour les emballages. Alors comment se démarquer via son packaging tout en alliant protection du produit, écologie et coût d’approvisionnement ? Nous avons fouillé aux quatre coins du monde et nous vous avons sélectionné les 5 meilleures innovations packaging responsables du moment. 🌱

2/ Et si la livraison de cosmétiques était le nouveau champ de bataille des acteurs du quick commerce ? Si on peut avoir du mal à saisir l’urgence de la réception d’un rouge à lèvres, de gros partenariats voient néanmoins le jour : UberEats x Estée Lauder, Instacart x Sephora, Deliveroo x Boots… À surveiller et à questionner. 🤔

3/ Qui dit livraison urbaine dit souvent enfer du parking en double-file et congestion du trafic, que ce soit en camionnette ou à vélo-cargo. Pour optimiser les 9000 places de stationnement dédiées à la livraison dans Paris, des tests sont en cours avec deux start ups - Parkunload et ParkingMap - qui utilisent différentes technologies pour connecter les places de livraison et préciser en temps réel si elles sont libres ou occupées. 🚛

4/ Adeptes des livraisons en points relais, réjouissez-vous ! Grâce à la start up Fresh Colis, vous pouvez désormais vous y faire livrer des produits frais. Ceux-ci restent entreposés dans les chambres froides des commerçants de votre quartier jusqu’à ce que vous les récupériez. ❄️

5/ Ba&Sh a inauguré la semaine dernière près de Roissy son centre de logistique mondiale dernier cri, certifié HQE (haute qualité environnementale). Les deux millions d’euros investis par la marque ont permis de créer un entrepôt mécanisé, digitalisé, construit avec des matériaux bio sourcés, respectueux d'une charte “chantier vert” et doté d'une toiture avec centrale photovoltaïque. Une belle illustration de l’engagement environnemental de la marque. 🤩


Bonus : “Les Raboteurs de parquet” de Caillebotte, “Les Glaneuses” de Millet… La représentation des travailleurs invisibles est monnaie courante dans l’histoire de l’art. Le XXIe siècle n’est pas en reste : découvrez les portraits de livreurs du peintre Arnaud Adami, révélé à Art Paris 2021. 🎨

18 vues0 commentaire