• V-Factory Insights

Ship it like a boss - les infos de la semaine du 28/04/22

1/ BOSS, c’est le nouvel acronyme de livraison à la mode : Buy Online, Ship to Store. Cette variante du Pickup in store (ou click and collect) et du Ship from store présente de nouvelles subtilités : le e-consommateur fait expédier le produit de son choix dans le magasin le plus proche, même s’il n’a pas la référence en stock, puis va le chercher, l’essayer et potentiellement l’échanger directement sur place. Pour le commerçant, cela permet de glisser cet envoi dans les livraisons déjà prévues pour approvisionner ses magasins, et donc de créer un système plus vertueux d’un point de vue tant financier que carbone. 🛍

2/ C’est un cercle vicieux : la supply chain accentue le réchauffement climatique, qui accentue lui-même les problèmes sur la supply chain. Par exemple, qui dit montée des eaux, dit menace pour les 2 738 ports côtiers industriels du mondePrenez conscience des impacts logistiques de la crise écologique pour repenser votre chaîne d’approvisionnement et sa transition énergétique. 🌱

3/ Du coup, dans le panachage des solutions propres de livraison du dernier kilomètre, on demande les bateaux ! Le fonctionnement ? Qu’il s’agisse de B2B ou de B2C, on transfère les marchandises vers l’hypercentre en barge, puis on effectue les derniers mètres en vélo. Déjà active à Strasbourg, cette méthode fluviale va être bientôt déployée à Lyon. On espère que la Seine est sur la waiting list. ⛵️

4/ Alors que deux Quick Commerçants ont récemment fermé leurs portes aux Etats-Unis, les études sur ce secteur commencent à paraître. On peut ainsi identifier 3 types de business modèles liés à l’essor de la livraison collaborative : du rôle de prestataire logistique au modèle de distributeur local, en passant par une offre intégrée, les différences sont subtiles mais passionnantes pour imaginer le maillage urbain et serviciel de demain. Tout est (très clairement) expliqué par ici. 🔭

5/ Vous avez 10 minutes devant vous ? Au lieu de procrastiner, parcourez le passionnant article du Monde où le sociologue Juan Sebastian Carbonell décrypte les évolutions contemporaines du travail. Où l’on apprend que les plateformes occupent moins de 6% de la population active française, et que le secteur de la logistique emploie 800 000 ouvriers (hors camionneurs) dans notre pays. Extrait : “Les entrepôts sont la continuation des usines du XXe siècle (...). Il s’agit de vastes concentrations de travailleurs manuels en un lieu unique ; mais au lieu de fabriquer des objets, ils les déplacent.” 🏭



Bonus : Vendredi, ce sera le 1er avril. Si vous cherchez à faire une bonne blague, on vous suggère cette inspiration américaine… et on peut vous fournir les cartons ! 📦

12 vues0 commentaire